jeudi 6 juin 2013

Karibu Tanzania


Après la tentative infructueuse du passage de la frontière Ouganda-Rwanda, j’ai finalement pris l’option sud à Masaka pour rejoindre la frontière Tanzanienne.
Je quitte donc l’Ouganda que j’ai vraiment bien aimé. Voilà, un pays que je conseille de visiter : facile, sympathiques et accueillants, paysagesfantastiqueset pour tous les goûts (montagnes, forets, lacs, … ) … et … pas cher !!!

Passage de frontière sans soucis : 10minutes pour tamponner le passeport en sortant de l’Ouganda, et le même temps pour le visa Tanzanien. Du velours !!!

Le fait de contourner le Rwanda, m’a quand même « coûter » env. 500km en 7 jours et pour ménager la monture et les cuisses, j’ai pris un raccourci en traversant le Lac Victoria de Bukoba à Mwanza par un bateau de nuit,pour reprendre ensuite la route vers Musoma où j’ai finalement trouver un bus local qui me permet de traverser le grand parc Serengeti et Ngorongoro avec mon vélo dans la soute à bagage.

Ici, impossible de tenter le Safari-Vélo, trop de lions, léopards ou hyènes…je teste donc un autre concept : le« Safari-Bus local» !!!
Réveil à 4h00 pour un départ très matinal. On quitte assez rapidement la route goudronnée pour les pistes du Serengeti, bosselées et poussiéreuses où s’exprime pleinement la conduite sportive du chauffeur et empêche de prolonger la nuit de quelques heures de sommeil supplémentaires.
En plus ils ont été super-sympa à l’enregistrement des billets, ils m’ont placé tout à l’avant du bus, à côté du chauffeur, pour mieux voir les animaux et le Parc National… sympa, vraiment !!! … mais aussi pourvoir de très près, les virages pris à la corde et sans visibilité, les bosses et ponts où l’on saute du siège, les croisements de camions avec les 2 roues dans le fossé sans s’arrêter, les cyclistes-piétons que l’on frôle de tellement près … c’est un bonheur !!!

J’étais aussi à la 1ere place, pour voir le chauffeur pour son chef d’œuvre de la journée. Il voit un camion déjà embourbé jusqu’à mi-roue, au milieu de la piste, mais pas de problème et inutile de s’arrêter ou d’y réfléchir, il y a va droit dans le bourbier… on est embourbé aussi et plus d’une heure de perdue pour trouver un engin et nous sortir de là.
Si je devais décerner le grand-prix de la bêtise en fin de voyage, ce chauffeur devrait être bien placé ... quoique, la concurrence est sévère dans le domaine !!!

J’ai quand même eu droit de voir quelques animaux sauvages, depuis mon poste d’observation. Ça compense, mais ce n’est pas le meilleur concept de Safari pour prendre les photos… faut viser vite et juste, sans trembler : difficile.
En conclusion, une belle et longue journée de bus et j’avais presque fini par oublier les joies de voyageren bus en Afrique.
Après réflexion, entre un Safari-vélo et un Safari-Bus je me demande lequel est le plus « sportif », dangereux et douloureux pour le fessier… ??? J’ai une petite idée sur ma préférence !!!

Une fois remis en selle, je remonte vers le nord pour ENFIN voir le Kilimandjaro que j’avais fait en 2008 mais sans réellement le voir, faute de nuage sur Moshi pendant les 3-4 jours où j’étais resté.
Déjà sur la route en arrivant et profitant d’un périple à vélo,je m’arrête à mon grès et je mesure ce que représente une hauteur de 5900m. Le sommet est tellement plus haut que tous les nuages et il me faut 2-3 éclaircies pour l’apercevoir. 1ere sensation, de voir ce sommet.
Sans compter qu’avec 30-40km de recul, je vois aussi la base du Kili… d’un coin à l’autre de l’horizon …impressionnant.
Sur Moshi,les nuages se dégagent en fin de journée pour découvrir le Kili au couleur du coucher de soleil, je le vois de près, de bas en haut, d’un seul bloc !!! et Là, je me rends compte que 5895m, c’est Haut, très Haut … C’est d’autant plus impressionnant que Moshi est à 800m d’altitude, on a donc une masse de +5000m de hauteur en face de soi !!!
J’ai ainsi pu deviner le tracé de l’ascensionpar la voie Machameet surtout la zone dans laquelle j’avais pris le bouillon… gros souvenirs, intact, 5 ans après… et c’est précisément, ce que je voulais voir !
Bref, je voulais (re)voir le Kili, je l’ai vu de haut en bas, de droite à gauche … je suis content. Etape 2 du Big-7 !!!

De Kisoro à Moshi, j’ai eu l’occasion de faire quelques connaissances sur la route :
·         Route vers Kabale = Tim & Sharon, 2 cyclistes anglais qui partent du Cap Nord pour descendre jusqu’au Cap de Bonne Esperance, puis de Ushuaia à l’Alaska. 3 ans, chapeau … je n'ose meme pas estimer le nombre de Km !!! leur site : north2northcycletour. (Cf. sur leur site, ils ont aussi testé le Safari-Vélo, et aussi une jante de roue cassée… je me sens moins seul  ;-) )
·         Route vers Ntungamo: un couple d’américain, Donald et sa femme, curieux de me voir seul sur un vélo dans ce coin perdu et s’arrête pour discuter. Donald est aussi un randonneur à vélo et nous discutons quelques minutes. Je prends leurs coordonnées pour garder le contact et les informer de la suite de mon périple.
·         Mwenza : Wilko, un hollandais m’arrête en ville, juste après la descente du bateau, pour m’inviter à manger le lundi midi quand je remonterai sur Musoma. Malheureusement, je n’ai jamais trouvé la station pétrole où nous avions Rdv, et quand je l’ai appelé je l’avais dépassée de plusieurs de km pour faire demi-tour.Dommage.
·         A Manyara, je tombe sur une troupe de marins français de la Marine Nationale, en escale à Dar Es Salaam et qui profitent des 3-4j pour faire les safaris. Très sympa de retrouver des compatriotes en Tanzanie.
·         Et enfin a Moshi, mais c’est moins une surprise ou spontané. Je suis retourné voir mes amis de Kessy-Brother, par qui j’étais passé pour le Kili et les Safaris en 2008. Un vrai plaisir de se revoir, nous avions gardé contact par email, depuis 2008.

Curiosité locales :

C’est simple, un Pays, 2 horaires !!! il fallait y penser ...
Il y a l’horaire Tanzanien et l’horaire Swahili avec 6 heures d’écart entre les 2.
Première surprise en arrivant à Mwanza, je vois la retransmission de Bayern-Borussia à 3 :35PM, je suis un peu surpris de voir la finale de C1 en pleine après-midi mais pourquoi pas déjà qu’elle est maintenant le samedi (merci Platoche).
Après vérification, c’est bien 21h45 heure locale tanzanienne et 20h45 en Europe. (merci francefootball.fr)
Là, où il faut être sur ces gardes c’est pour le départ du bus à 5h00 … et savoir s’ils sont réglés sur l’heure tanzanienne ou swahili… pas si simple.

A venir :

J’ai déjà bien chauffé le bitume depuis Kisoroen Ouganda (1000km en 16jours). Les prochaines semaines seront du même tonneau. Je vais traverser la Tanzanie, descendre le Malawi, pour rejoindre les plages de Mozambique.
C’est une route avec beaucoup moins de centres d’intérêt touristique, justifiant des arrêts longs, donc je vais envoyer du braquet même si au Malawi ce sera surtout le moulinet avec plusieurs cols à passer.

Pour la curiosité et connaissant mieux mon parcours pour la 2eme partie du voyage, voici le parcours prévisionnel pour les 7 prochains mois. CLIC ICI
(c'est du conditionnel, le voyage me reservera des modifications de parcours)

Nota :
En ligne, qques dernieres photos de l'Ouganda (partie 3) et celles de Tanzanie
Le film de Tanzanie viendra quand j'aurai fini la Tanzanie.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire